Les Objets du voyage / Le Voyage des objets

 

« Les Objets du voyage / Le Voyage des objets en Europe – Culture matérielle et représentations du Moyen Age au Grand Tour ».

Vendredi 10 novembre 2017, à l’Institut du Monde anglophone, 5 rue de l’Ecole de Médecine, salle 33, à partir de 14h00

Journée d’étude organisée par Le DYPAC, en collaboration avec Epistémè et le projet IUF « L’Europe des Objets »

Contact: Anne Geoffroy anne.geoffroy9@gmail.com et Anne-Marie Miller-Blaise: anne-marie.miller-blaise@univ-paris3.fr

PROGRAMME

14h – Accueil des participants et ouverture de la journée

14h15-15h15 – première session : Les Objets du Voyage : Attirails et Pratiques / Travel objects : Equipment and Practices 

Marc Zuili (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines) : « S’instruire et se déplacer : le livre, objet matériel du voyage en Espagne au xviie siècle »

Jean Soulat (Laboratoire Landarc) « Fifteen Men On The Dead Man’s Chest ». Évolution du coffre du chirurgien naviguant aux xvie-xviiie siècles à travers l’apport de l’archéologie subaquatique

15h15-16h30 – Deuxième session : Représentations Culturelles et Textualisation des Objets / Cultural Representations and Textualized Objects

Julia Roumier (Université de Bordeaux-Montaigne), « Preuve et matérialité du souvenir d’ailleurs. L’objet dans les récits de voyage hispaniques de la fin du Moyen Age »

Natalya Din-Kariuki (Hertford College, Oxford), « In the Foot-Steps of the Almighty: Edward Terry’s Circumstantial Voyage »

Mélodie Garcia (Université Paris-Sorbonne), « Translatio imperii, ou les appropriations anglaises des textes et objets de navigation espagnols »

16h30 – pause café / coffee break

17h –Troisième session : Etrangeté et Exotica, le Voyage des Objets / Travelling Objects

Anne-Marie Miller-Blaise (Sorbonne Nouvelle-IUF), « Forc’d disguise’ and ‘labour’d Fashion’: English Bodies in Strange Clothes »

Leah R. Clark (The Open University, Milton Keynes), « The Peregrinations of Porcelain in the Fifteenth Century: Travelling Objects, Travelling Motifs »

18h00  Conclusion

Publicités

Designing the Botanical Landscape of Empire

Mis en avant

Jeudi 12 octobre, 17h30 – 19h30, en partenariat avec le Séminaire franco-britannique d’histoire et le LARCA (Université Paris Diderot)

LIEU: Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, 75006, salle D421

 Zara Anishanslin, University of Delaware, donnera une conférence sur:  « Designing the Botanical Landscape of Empire: Anna Maria Garthwaite (1688-1763), Silk Designer » 

 

Résumé :

« Enigmatic Anna Maria Garthwaite (1688-1763) was one of early modern Britain’s few women silk designers. She also was one of its most prolific. A clergyman’s daughter with family connections to the Royal Society of London and Chelsea Physic Garden, she had intimate ties to global natural history networks that found aesthetic expression in her design work. Garthwaite used her designs to create new hybrid English landscapes that blended native flora with exotic imported botanicals, including plants from Africa, North America, and the Caribbean. Her popular designs both mirrored the larger cultural fascination with things botanical and helped foster the craze for wearing botanical landscapes in silk around the British Empire. Objects that embodied important intersections between fashion and science, her textile designs carried the same eighteenth-century fascination with flowers and botanicals eagerly embraced by men in global natural history networks. This paper looks at women who made and wore silk on both sides of the Atlantic to explore how Garthwaite helped design the botanical landscape of empire. »

Zara Anishanslin specializes in Early Atlantic World History, with a focus on eighteenth-century material culture. Since 2016, she has been Assistant Professor of History and Art History at the University of Delaware where she is working on a new research project on the American Revolution. Anishanslin holds a PhD in the History of American Civilization from the University of Delaware, and held postdoctoral fellowships at Johns Hopkins University and the New York Historical Society. Her book Portrait of a Woman in Silk: Hidden Histories of the British Atlantic World (Yale University Press, 2016) examines the worlds of four identifiable people who produced, wore, and represented silk: a London weaver, one of early modern Britain’s few women silk designers, a Philadelphia merchant’s wife, and a New England painter.

Cette séance est financée par le LARCA (Paris Diderot) et l’IUF (Projet « L’Europe des objets », Anne-Marie Miller-Blaise)

Contact : Sandrine Parageau (sparageau@parisnanterre.fr)

COLL: « Herbert in Paris », 18-21 May, Sorbonne nouvelle

Programme

Thursday, May 18th / Jeudi, 18 mai

Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3, Institut du Monde Anglophone,

5, rue de l’Ecole de Médecine, 75006 Paris

9:00 Registration and coffee / Accueil des participants et café

9:15-9:30 Welcome address / Allocution

Line Cottegnies (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3).

9:30-10:45 The Religious Context in Europe

Chair / Présidence: Anne-Valérie Dulac (Université Paris 13)

9:30-10:15 Keynote / Conférence plénière : Tatiana DEBBAGI-BARANOVA (Université Paris-Sorbonne) The French Religious Context and the Aftermath of the Wars of Religion

10:15-10:45 The Herberts, War and Peace, Anne-Marie Miller-Blaise (Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3) & Greg Miller (Millsaps College)

10:45-13:00 Guided historical tour along the Seine and in the Quartier Latin / Promenade historique le long de la Seine et dans le Quartier Latin: Paris at the time of Edward Herbert’s visits and embassies.
Lire la suite

SEM: PEMS, 24 mars, A. Blakeway, “Sixteenth-Century French understandings of the History of the British Isles”

La prochaine séance du Paris Early Modern Seminar: Séminaire interuniversitaire sur la première modernité britannique (1500-1700) aura lieu le vendredi 24 mars 2017, de 17 h 30 à 19 h 30 dans la Salle de Formation de la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Entrée 17 rue de la Sorbonne, 75005 Paris). Elle sera parrainée par le laboratoire DYPAC (EA 2449 Université Versailles-Saint-Quentin-Université Paris-Saclay).

Nous y entendrons une intervention de Amy Blakeway (University of Kent, School of history) sur “Sixteenth-Century French understandings of the History of the British Isles” (discutantes: Annette Bachstadt, Armel Dubois-Nayt et Christine Sukic).

Pour des raisons de sécurité, l’inscription est obligatoire au moins 48 h avant le séminaire, par simple envoi d’un mail à l’adresse pems2016@yahoo.com, sauf pour les personnes déjà titulaires d’une carte de la bibliothèque de la Sorbonne.

English version:
Lire la suite

SEM: Brian Cummings, “John Donne and the History of Experience”, PEMS, 23 fév. 2017, 17 h 30

La prochaine séance du « Paris Early Modern Seminar: Séminaire interuniversitaire sur la première modernité britannique (1500-1700) » aura lieu le jeudi 23 février 2017, de 17 h 30 à 19 h 30, exceptionnellement au Grand Amphi, Institut du Monde anglophone, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (5 rue de l’Ecole de Médecine, 75006 Paris). Nous y entendrons une conférence du Professeur Brian CUMMINGS (University of York ), intitulée: “John Donne and the History of Experience” (discutantes: Line Cott23egnies et Anne-Marie Miller-Blaise).

English version:

The next meeting of the  « Paris Early Modern Seminar: Séminaire interuniversitaire sur la première modernité britannique (1500-1700) » will be held on Thursday, February, 23rd, 5.30-7.30 pm in the ‘Grand Amphi’, Institut du Monde anglophone, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (5 rue de l’Ecole de Médecine, 75006 Paris).

Professor Brian CUMMINGS (University of York ), will give a lecture on: “John Donne and the History of Experience” (respondents: Line Cottegnies et Anne-Marie Miller-Blaise).
Lire la suite

CFP: COLL, « Les sens dans la construction du genre (XVIe-XVIIIe s. » / « Gender and the senses », 30-31 mars 2018.

PEARL (PRISMES : EA 4398), Université Sorbonne Nouvelle / DYPAC : EA 2449, Université Versailles-Saint-Quentin

30-31 mars 2018

Université Sorbonne Nouvelle / Université Versailles-Saint-Quentin

Organisatrices :  Armel Dubois-Nayt, Line Cottegnies, Claire Boulard et Isabelle Bour.

Comité scientifique :vClaire Gheeraert (Univ. Rouen), Nathalie Grande (Univ. Nantes), Marie-Elisabeth Henneau (Univ. Liège), Guyonnne Leduc (Univ. Lille 3), Anne-Marie Miller-Blaise (Univ. Sorbonne Nouvelle), Sandrine Parageau (Univ. Paris Ouest Nanterre), Paul Salzman (La Trobe Univ.), Eliane Viennot (Univ. Saint-Etienne), Susan Wiseman (Birkbeck College, Londres)

Colloque organisé avec le parrainage de la Société Internationale pour l’Etude des Femmes de l’Ancien Régime, de Société Française Shakespeare et de la Société d’Etudes anglo-américaines des XVIIe et XVIIIe siècles.

Appel à communications  (scroll down for English version)

Au cours des trois dernières décennies, les études autour des discours sur l’égalité/l’inégalité des sexes se sont multipliées dans le domaine anglo-saxon. Dans le contexte des Îles britanniques, elles se sont particulièrement concentrées sur les années 1540-1640, période très féconde en la matière sous l’effet, notamment, de l’humanisme, de la Réforme et de la succession de trois femmes sur les trônes d’Angleterre et d’Écosse. Ces débats ou controverses ont réactivé au moins quatre querelles héritées du Moyen Âge — la querelle dite « du mariage », celle « du savoir » et celle « du pouvoir » et celle du « vêtement » qui posaient les questions suivantes : était-il dans l’intérêt des deux sexes de se marier, les femmes devaient-elles avoir accès à l’éducation et à la culture pour leur bénéfice et celui de la société, les femmes avaient-elles la capacité de gouverner sans exercer un pouvoir tyrannique ? Enfin, question qui peut paraître secondaire, mais qui prend tout son sens à la suite des précédentes : hommes et femmes pouvaient-ils s’approprier le vestiaire du sexe opposé sans risquer de bouleverser l’ordre du monde ?
Lire la suite

Journée d’étude, « Traduire le sonnet à la Renaissance », 24 fév., IEA, Paris

Deuxième journée d’étude du projet Jeunes Chercheurs consacré à la traduction et l’adaptation du sonnet.

« Traduire le sonnet à la Renaissance : regards croisés France-Grande Bretagne- Italie »

Cette journée se tiendra le vendredi 24 février 2017 à l’institut d’Etudes Avancées (Salle des Gardes), Hôtel de Lauzun, 7 quai d’Anjou, 75004 Paris. L’entrée est gratuite mais l’inscription obligatoire 24 h à l’avance sur le site suivant:
http://www.paris-iea.fr/fr/evenements/traduire-le-sonnet-a-la-renaissance-regards-croises-france-grande-bretagne-italie

Nous nous permettons d’attirer votre attention sur le fait que l’hôtel de Lauzun, demeure remarquable du XVIIe siècle, est un lieu classé, qu’il y est strictement interdit de fumer (y compris dans la cour) et que toute visite des salles autres que celle du colloque y est interdite sans accompagnateur officiel. Les talons aiguilles sont également proscrits. Nous vous remercions de votre compréhension.

Bien cordialement,

Carole Birkan-Berz, avec Anne-Marie Miller-Blaise et Guillaume Coatalen, co-organisateurs, et pour l’équipe Jeunes chercheurs.
MCF Monde Anglophone/ EA Prismes 4398
Université Sorbonne Nouvelle

_____

Programme

9h-10h30 : Sonnets et cycles de sonnets en Europe
(Ouverture de colloque et présidence de séance: Carole Birkan-Berz, Université Sorbonne Nouvelle)

9h 15 – Charlotte Triou (Université de Lyon 2) : Pétrarquiser en traduisant ?

9h 45 – Padraic Lamb (Université de Tours) : Translating the sonnet-cycle in the English Renaissance

10h 15 – Freya Sierhuis (York University) : Cupid’s Toys: Formal experiment in Fulke Greville’s Caelica
Lire la suite